Le journal d'une femme

Avoir pour être !

Aujourd’hui nous sommes dans une société de surconsommation où pour être il faut avoir.

Si tu portes telle marque on te dit que tu es forcément une personne importante car tu possèdes. Je trouve ça triste et désolant. Mon enfant a un regard différent sur Noël de par sa différence. Il me fait beaucoup rire et n’apporte que peu d’importance à toute cette publicité qui nous entoure. Il s’enthousiasme d’un rien, il aime ces petites choses qui rendent la vie si simple, il rigole beaucoup et aime par dessus tout les livres.

De mon côté comme pour beaucoup de choses je ne sais pas faire dans la demi-mesure. Je me dis que la vie peut-être très courte ce qui me pousse presque malgré moi à dépenser sans compter au cas où, mais d’un autre côté, j’ai eu la chance d’avoir des parents qui étaient très modestes et qui m’ont appris la valeur des choses. Et aujourd’hui il y a aussi cette question qui me trotte si on continue de la sorte où va t-on ? Est-ce qu’on est vraiment plus heureux si on a le dernier bracelet avec les babioles qu’on accroche et qui coûte un bras ?

Je veux apprendre à être heureuse dans la simplicité. Je veux apprendre à aimer sans chichi, je veux revenir à ses valeurs que m’ont inculqué mes parents. Je que notre terre ne soit plus notre poubelle et je veux revenir à ces petites choses qui avaient tant d’importances à mes yeux pour Noël, un repas, des personnes autour d’une table et voir mon fils heureux c’est à mes yeux tout ce qui compte aujourd’hui.